Evaluation de la tolérance digestive des AINS en Rhumatologie

Titre de la thèse : EVALUATION DE LA TOLERANCE DIGESTIVE DES ANTI-INFLAMMATOIRES NON STEROIDIENS EN RHUMATOLOGIE

RAKOTONINDRINA Noro hasinambinina
Rubrique : Pharmacie clinique
Nombre de pages : 60 Nombre de Tableaux : 10
Nombre de Figures : 17 Nombre de références bibliographiques : 45


RESUME


Les anti-inflammatoires non stéroïdiens représentent la classe de médicaments la plus prescrite au monde. Malgré leurs indications larges en Rhumatologie, la fréquence et la gravité potentielle de leurs effets indésirables digestifs limitent leur usage. Cette étude vise à évaluer la tolérance digestive des antiinflammatoires non stéroïdiens afin de mieux conseiller les patients.
Nous avons réalisé une enquête de « pharmacovigilance » auprès de 80 patients souffrants de la maladie rhumatismale, mis sous anti-inflammatoire non stéroïdiens, vus dans deux services au sein du Centre Hospitalier Universitaire Befelatanana, et qui ont été sélectionnés au hasard.
Quatre vingt sept pourcent (87%) des patients présentaient des signes d’intolérance digestive : troubles dyspeptiques chez 84%, ulcère gastroduodénal chez 10% et hémorragie digestive chez 5%. La fréquence des complications digestives varie en fonction des facteurs de risques liés aux patients (âge supérieure à 60, antécédents digestifs) et ceux liés aux modalités du traitement (co-prescription avec les anticoagulants, durée du traitement plus de trois mois). Parmi les patients présentant une  intolérance digestive liée aux anti-inflammatoires non stéroïdiens, 63 % ont modifié la modalité de prise, induisant une augmentation de la douleur articulaire chez 66 %
d’entre eux.
L’incidence des complications digestives graves de 6 à 11%, largement supérieure à celle des études antérieures nous incite à bien analyser la prescription et la demande d’anti-inflammatoire non stéroïdien sans ordonnance.Pour minimiser cette incidence, l’information et l’éducation des patients sur le bon usage de chaque molécule, ainsi que l’éviction à l’automédication seront importantes.

Mots-clés : Anti-inflammatoire non stéroïdien, tolérance digestive, incidence, complication, rhumatologie

Directeur de thèse : Professeur RAPELANORO RABENJA Fahafahantsoa
Rapporteur de thèse : Docteur RALANDISON Dimby Stéphane
Adresse de l’auteur : Lot 85 HZ Bis BA Andohanimandroseza Antananarivo