Neisseria gonorrhoeae, un germe qui aime aussi les articulations

Si le Neisseria gonorrhoeae, bactérie responsable de la gonococcie est bien connue dans les infections génitales, ce germe peut également se trouver secondairement dans l'articulation et à l'origine d'une arthite septique. Le tableau clinique est souvent brutal avec une mono-arthrite aigue et fébrile  des grosses articulations (poignets, genoux, ...), survenant 2- 3 semaines après un rapport sexuel contaminant. La présence de  lésions cutanées à type de pustules ou maculo-papules palmo-plantaires est d'une aide diagnostique importante.

Aussi, il faut  toujours penser à une arthrite gonococcique devant une personne en activité sexuelle présentant un tableau d'arthrite septique:

  • la ponction articulaire est de règle
  • un prélèvement génital doit être systématique (FCV, frottis uréthral)
  • éviter une antibiothérapie à l'aveugle