Place de la corticothérapie dans la prise en charge des Rhumatismes inflammatoires chroniques

PLACE DE LA CORTICOTHERAPIE DANS LA PRISE EN CHARGE DES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES CHRONIQUES : REALITES ET PERSPECTIVES A ANTANANARIVO

Thèse de Doctorat en Médecine de ANDRIANJAFISON Francia

Faculté de Médecine d'Antananarivo, 2013

Plusieurs pathologies inflammatoires chroniques sont suivies dans le service de Rhumatologie, CHU JRB, Antananarivo, dont la plus fréquente est la polyarthrite rhumatoïde (PR). Cependant, la prise en charge des patients connaît plusieurs difficultés tant sur le plan diagnostique que thérapeutique.
Sur le plan diagnostique, il existe une difficulté d’accès aux consultations spécialisées : un seul centre de référence en Rhumatologie pour tout le pays, nombre très limité de rhumatologues. De leur côté, les patients ne sont vus qu’à un stade tardif de leur maladie, probablement pour de raisons sociales, démographiques et surtout économiques. Par conséquent, il est difficile d’établir un diagnostic étiologique d’une polyarthrite chronique qui repose sur sur des subtilités cliniques et paracliniques. .
Sur le plan thérapeutique, tous les soins et médicaments sont en général payants, avec un accès et disponibilité très limités aux traitements conventionnels. Par ailleurs, le coût des médicaments et des examens biologiques influence le suivi au long cours des patients, augmentant ainsi le taux de perdu de vue. Pour toutes ces raisons, et plus de son effet anti-inflammatoire immédiat, on note à Madagascar une large utilisation et souvent mal codifiée des anti-inflammatoires stéroïdiens (AIS) dans le traitement des rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC), et dont la prescription au long cours expose à de nombreux effets indésirables potentiellement graves.
Nous réalisons cette étude dans le but d’évaluer la place actuelle de la corticothérapie dans le traitement des RIC à Madagascar, tout en analysant l’environnement de la prise en charge de ce groupe d’affection. Nous essayerons de dégager les bénéfices et effets indésirables majeurs imputés à la corticothérapie, afin de pouvoir proposer un schéma de bon usage des corticoïdes, en tenant compte du contexte réel d’exercice de la Médecine dans notre pays.
2
Pour atteindre ces objectifs, nous allons faire en premier lieu une revue de la littérature sur les rhumatismes inflammatoires chroniques et la corticothérapie au long cours, puis enchainer dans la deuxième partie avec les résultats de notre étude réalisée dans l’Unité de Rhumatologie, CHU JRB Antananarivo. Nous conclurons avec la discussion et nos propositions pour un bon usage de la corticothérapie au long cours.