Spondylarthropathie (Amor)

Plusieurs critères diagnostiques de la spondylarthropathie ont été validés. Nous ne reprenons ici que les critères du groupe ASAS 2009 (critères les plus récents) et les critères diagnostiques d'Amor (qui a l'avantage d'être plus basés sur des éléments cliniques et radiographiques)

Critères diagnostiques d'Amor

 

Paramètres

Score

Présence ou antécédents de signes cliniques

Douleurs nocturnes lombaires ou dorsales et/ou raideur matinale lombaire ou dorsale

1

Oligo-arthrite asymétrique

2

Douleurs fessières sans précision, douleurs fessières à bascule

1(2)

Doigt ou orteil en saucisse

2

Talalgie ou tout autre enthésiopathie

2

Iritis

2

Urétrite non gonococcique ou cervicite moins d’un mois avant le début d’une arthrite

1

Diarrhées moins d’un mois avant une arthrite

1

Présences ou antécédents de psoriasis et/ou de balanite et/ou d’entérocopathie chronique

2

Signes radiologiques

Sacroiliite (stade ≥2 si bilatérale ou stade ≥3 si unilatérale)

3

Terrain génétique

Présence de l’antigène B27 et/ou antécédents familiaux de pelvispondylite, de syndrome de Reiter, de psoriasis, d’uvéite, d’entérocolopathies chroniques

2

Réponse au traitement

Amélioration en 48 heures des douleurs par AINS et/ou rechute rapide (48 heures) des douleurs à leur arrêt

2

Un score total supérieur ou égal à six permet de classer le patient comme ayant une spondylarthropathie

Sensibilité : 90% ; spécificité : 86,6%