Un chiffre à retenir pour la relation RAA et ASLO

La seule élévation du taux d’ASLO ne permet à elle seule de poser le diagnostic de RAA, et la diminution de son taux ne doit pas constituer de cible thérapeutique. Aussi, une antibiothérapie et/ou corticothérapie au long cours ne sont pas justifiées chez un patient qui présente un taux d’ASLO élevé mais ne remplissant pas les critères diagnostiques de RAA (critères de Jones).